Sept projets de datavisualisation

Sept projets de datavisualisation

Le module de Datavisualisation, était composé cette année encore de graphistes, de journalistes-rédacteurs et de secrétaires de rédaction. La session était pilotée et animée par Clément Vogt de l’agence Data Addict pour le traitement des données, de Alex Ly de l’agence Alex Ly design pour le datadesign et de Emilie Juvin pour la scénarisation. Le thème était L’eurovision

 

Chacun des sept projets a été conçu pour être interactif. Réseaux

par Agata Frydrych et Sandrine Piquel De nos jours, la notoriété d’un artiste passe par internet et notamment par ses performances sur les réseaux sociaux. Qu’en est-il pour les dix premiers artistes du classement de l’Eurovision 2016 ? Au concours européen de la chanson, chaque artiste est noté pour sa prestation. Nous les avons notés à notre tour pour leur notoriété numérique. Cette datavisualisation propose de comparer ces deux classements. Le Top 10 de l’e-réputation est-il le même que celui de l’Eurovision ? Rien n’est moins sûr…

reseaux.jpg

Réseaux ———- Les zéros en scène par Catherine Lafagne et Jean-François Lepuil Tout ce que vous n’avez jamais voulu savoir sur les candidats revenus fanny de l’Eurovision. Débarqués avec 1000 espoirs, ces 36 artistes sont repartis avec un 0 pointé.

les-ze_ros-en-sce_ne.jpg

Les zéros en scène ———– Les cocktails gagnants par Sophie Bernard, Céline Degroot, Hugo Albandéa Musique, paroles, looks : L’Eurovision est l’un des plus anciens shows télévisés. Les artistes récompensés par le jury retracent les standards de la pop culture de 1956 à 2016. Jouent-ils toujours la même soupe musicale ? Chantent-ils des banalités depuis le début du concours ? Sont-ils des icônes kitsch et ringardes ? Retrouvez les grandes tendances par décennie, des années 50 à nos jours.

cocktailsgagnants.jpg

Les cocktails gagnants ———– Faites vos jeux par Laurie Quetel et Samy Cohen Les perdants pourraient-ils être des gagnants si on prenait en compte leur performance sur les réseaux sociaux. Contrairement aux idées reçues, gagner l’Eurovision n’est pas forcément un indicateur de popularité. ?

faites-vos-jeux.jpg

Faites vos jeux —– Do you speak Eurovision ? par Laurence Boyer, Éric Dally, Franck Leibundgut Faut-il chanter en anglais pour gagner l’Eurovision ? ou tout pour en finir avec ce refrain. En 1999, les artistes obtiennent la liberté d’interpréter leur chanson dans la langue de leur choix. Mais il n’en a pas toujours été ainsi… Les pays détenteurs de langues « exotiques » ont à plusieurs reprises bouleversé le règlement pour s’assurer une place sur le podium.

do-you-speak.jpg

Do you speak Eurovision ? —– La face cachée de l’Eurovision par Emilie Coste, Eric Bourgeois, Damien Leboulanger En France, on aime détester l’Eurovision pour l’excentricité de ses costumes et discuter de sa qualité musicale. En Suède, la compétition rafle en revanche 85% des téléspectateurs le soir de sa diffusion. Qu’on l’aime ou qu’on le déteste, le concours musical rassemble chaque année 200 millions de téléspectateurs.

la-face-cache_e.jpg

La face cachée de l’Eurovision —– Eurovisonarium par Thi Vu, Stéphanie Fraincart, Noluenn Bizien L’Eurovision, tout le monde connaît… enfin presque, c’est quoi précisément ?

eurovisonarium.jpg

Eurovisonarium

Compétences

Posté le

8 octobre 2017